De l’age de la pierre au déménagement du gouverment

Le Président Charles de Gaulle à Bonn, 4.-5.9.1962
Le Président Charles de Gaulle à Bonn, 4.-5.9.1962

« Pour ceux qui étaient autrefois installés ici, il s’agit de leur pays », ainsi l’historien Romain Tacite cite les Ubiens germaniques.

En effet, au cours des derniers 2.000 ans, des gens de nombreuses nationalités sont venus au Rhin, entre eux des Celtes, des Germaniques, des Romains, des Français et des Prussiens. Donc l’histoire des Siebengebirge et de la Rhénanie est aussi un peu l’histoire de l’Allemagne et de l’Europe.

A l’époque romaine, le Rhin était la frontière entre l’Empire romain et la Germanie libre. Au Moyen Age, le front entre les puissances régionales, l’archevêché de Cologne et des duchés de Sayn et Berg, passait à travers des Sept Montagnes. Au début de l’époque moderne, les rois de Prusse, encore et encore réclamé le duché de Berg.

Puis, à l’époque de la Révolution française et de Napoléon Bonaparte, le Rhin redevint la frontière, et le duché de Berg devint État modèle français avec Napoléon au sommet. Après la défaite de Napoléon, la Rhénanie devint la Province du Rhin tomba au du Royaume de Prusse. En tant que citoyens prussiens, les Rhénans vivaient pour voir la création de l’Empire allemand, la Première Guerre mondiale et la République de Weimar, quand il ya eu des efforts pour créer une « République Rhénane ». Enfin, la mort et la destruction dans la Seconde Guerre mondiale, le nouveau départ avec l’accord de Petersberg et ville fédérale d’aujourd’hui de Bonn.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*