Moyen Âge tardif

Siebengebirge histoire, Moyen Age tardif
Au Moyen Age tardif

Saint Empire Romain, vers 1250. Après la mort de Frédéric II, l’empire des Hohenstaufen s’effondre. Ses fils Manfred et Conrad ainsi que son petit-fils Conradin sont tués en luttant pour leur héritage. Le Sud de l’Italie se perd à jamais. En Terre Sainte, la fin des Etats Croisés est évident, l’Empire latin de Byzance s’effondre déjà en 1261.

En Allemagne, il y a bien des rois, même plusieurs à la fois, mais aucun d’eux arrive à s’imposer dans le pays entier. Déjà Frédéric II avait déjà cédé des droits et des pouvoirs aux ducs allemands de sorte qu’ils étaient devenu seigneurs de leur terres. Une grande partie des territoires qui avant étaient propriété de l’Empire et ainsi la base des biens et du pouvoir des rois alors appartiennent aux ducs. Pendant que dans l’Empire le véritable pouvoir est dans les mains des grand ducs, des monarques très puissants et sans scrupules règnent à l’étranger. Edward I « Longshanks » de l’Angleterre, celui qui lutte contre les « Bravehearts » en Ecosse, et Philippe IV « le Bel » de France, celui qui anéantit l’ordre des Templiers et même fait assassiner un pape. Ensuite, sous l’influence du roi, les papes abandonnent Rome et prennent leur siège à Avignon.

Le château fort sur la montagne Löwenburg

Dans notre région, la mort du puissant comte e Henri III de Sayn (1246/47) est une césure. Comme il n’a pas d’enfants, ses territoires et ses biens passent à ses neveux, une autre ligne de la famille moins puissante. Le comte avait légué le château fort Löwenburg a sa femme Mechthild comme résidence de veuve, mais déjà peu après elle choisit une autre résidence et cède le châteaux fort Löwenburg aux neveux. C’est probablement Jean Ier de Löwenberg (1271-1306) qui fait construire le grand château fort dont nous voyons des ruines.

Des pierres du Drachenfels pour la cathédral de Cologne

Dans l’art, le style gothique prévalait aussi en Allemagne. En 1248, l’archevêque Konrad von Hochstaden pose la première pierre de la nouvelle cathédrale gothique en Cologne. Comme le trachyte du Drachenfels est la pierre parfaite, de bonnes temps commencent pour les burgraves du Drachenfels. En 1273, un traité est signé sur l’exploitation du trachyte du Drachenfels et en peu de temps les burgraves font une fortune considérable.

Bataille de Worringen

Pendant le Moyen Age entier les archevêques de Cologne sont des gens très importants dans l’Empire et dans notre région. Mais leur suprématie dans la région est de plus en plus contestée par les comtes de Berg. De plus, les habitants de la ville de Cologne veulent se débarrasser du gouvernement de l’archevêque. Quand une guerre régionale éclate sur la succession du Limbourg, les deux parties se heurtent de front dans la bataille de Worringen en Juin 1288. Comme vassaux de l’archevêque, les comtes de Drachenfels, Löwenburg et Wolkenburg le suivent en bataille – et subissent une défaite écrasante. L’archevêque ainsi que les contes sont capturés par le comte de Berg, et l’archevêché de Cologne perd sa prédominance dans la région.

La dynastie de Luxembourg

Sous Charles IV, la dynastie de Luxembourg arrive à être la plus puissante de l’Empire par ses pouvoirs de dynastie (en allemand: Hausmacht). Comme il est de Bohême, il fait Prague sa capitale, à cette époque-là naisse la « ville d’or » avec l’université Charles, la première université dans le Saint Empire allemand, le Pont Charles sur la rivière Vltava, la cathédrale gothique de Saint-Guy et le château de Karlstejn. En 1356, le roi décrète la surnommée Bulle d’or dans laquelle il stipule l’élection du roi par les sept princes-électeurs, et leur garantit la souveraineté et l’intégrité de leur territoires.

La peste noire hante de grandes parties d’Europe, un tiers de la population meurt. Il n’y a aucun remède, les gens sont perdus et croient que Dieu les a abandonnés. Ils n’ont plus de confiance dans les clergés parce que beaucoup d’eux mènent une vie de luxe, même d’excès, et ne savent pas quoi répondre aux gens souffrants. Dans ce temps apocalyptique, des gens appelés flagellants apparaissent qui passent par les rues en flagellant eux-mêmes et demandent à Dieu de leurs pardonner et de les sauver de la peste noir. Avec le temps, les autorités se sentent menacées par les flagellants et le poursuivaient.

Autre fois on accuse les juifs, il y a des pogromes et on tue beaucoup de juifs. Dans le Moyen Age, il est interdit aux juifs d’exercer un autre commerce que celui de prêteurs d’argent. Beaucoup de gens leur doivent une somme énorme d’argent, dettes qui disparaissent avec le décès des prêteurs juifs. Un contemporain commente que « si les juifs avaient été pauvres, les gens ne les auraient pas tués ». Charles IV sait ce qui se passait, les juifs payent une quantité énorme à l’empereur pour pouvoir vivre en sécurité, mais il ne les protège pas.

La même année que Charles IV. meurt, le grand schisme d’Occident se produit (1378-1417): il y a deux papes, tous les deux avec leurs obéissances et alliances politiques, qui se combattent. Le fils aîné de Charles IV, Venceslas (1378-1400), surnommé l’ivrogne, est incapable et tyrannique et les prince-électeurs le détrônent. A sa place, ils élisent Rupert compte palatin (1400-1410), roi efforcé mais sans argent et sans chance, qui meurt peu après. Son successeur est Sigismond de Luxembourg (1410-1435), qui avait déjà lutté contre les Turcs. Sigismond réussit à convoquer le concile de Constance pour résoudre le schisme occidental. Mais le concile ne réussit pas à réformer l’Eglise, et en outre il condamne le prêtre Jean Hus de Prague et le brûle sur le bûcher. Ensuite, il y a une rébellion en Bohême et pour à peu près ventes ans, les guerres hussites dévastent le pays.

Les armes prolifèrent

Aussi dans notre région ces années sont marquées par des conflits armés. Les hommes les plus puissants sont comtes, à partir de 1380 les ducs de Berg, et ils se battent encore avec les archevêques de Cologne. Encore et encore, notre région est attaquée par les deux parties. A cette époque là, la ville de Königswinter est fortifiée par une muraille, ainsi que le château fort Löwenburg. Enfin, en 1484, le château Löwenburg tombe aux mains de comtes de Berg.

Godart de Drachenfels

Le plus connu des comtes de Drachenfels, Godart, était un homme très riche, il avait fait une fortune avec le trachyte du Drachenfels et l’archevêque de Cologne lui doit un montant géant d’argent. En 1425, il dût lui donne Mont Wolkenburg avec le château fort et le village de Königswinter comme hypothèque.

La dynastie de Habsbourg

L’Empire ottoman continue à s’agrandir, dans la bataille de Kosovo 1389 ils anéantissent les Serbes, en 1396, dans la bataille de Nicopolis, ils vainquent une armée chrétienne sous Sigismond de Luxembourg. Après le décès de Sigismond, son gendre Albert II de Habsbourg (1438-1439) est élu. A partir de là, la couronne reste avec les Habsbourg. Albert II lui-même meurt déjà deux ans plus tard dans le combat contre les Turcs. En 1453, la ville de Constantinople tombe aux Turcs, et l’Empire romain de l’Est disparait, amenant à la consolidation du grand empire Ottoman. Il y a seulement l’Hongrie entre l’Empire ottoman et le Saint Empire romain. A cette époque, on commence à l’appeler le Saint Empire romain de nation germanique.

Le long règne de Frédéric III (1440-1493) est marqué par peu d’activité du roi et stagnation politique. Néanmoins, il est un roi avec bien de succès, parce qu’il vit très long et ainsi peut voir ses ennemis mourir avant lui et gagner par héritage ce qu’il veut. Comme dans le cas de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, qui avait refusé le mariage de sa fille Marie avec le fils de Frédéric, Maximilien. En 1477, Charles meurt en bataille, Maximilien épouse Marie, et ainsi gagne les territoires riches de la Bourgogne avec les Pays-Bas. A l’intérieur, l’Empire est agité par des luttes à main armée entre les nobles, et déjà depuis beaucoup de temps les rois ne sont plus en mesure de maintenir l’ordre et la juridiction.

Après le décès de son père, Maximilien monte au trône (1493-1515). Son règne se trouve à l’époque de transition entre le Moyen Âge tardif et l’époque moderne. En 1508, comme premier roi, il se déclare empereur sans être couronné par le pape. Sous les Habsbourg, l’Empire arrive à sa plus grande extension, souvent par des mariages très favorables, c’est pourquoi on dit « tu felix Austria nube ». Dans son apogée sous les successeurs de Maximilien, il comprend la plus grande partie de ce qui est aujourd’hui l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, le Liechtenstein, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, la République Tchèque et la Slovaquie, ainsi que l’est la France, le nord de l’Italie et l’Ouest de la Pologne. A coté de l’allemand et ses patois, on a parle l’italien, le français et les langues slaves.

Références

Les images historiques sont de la Wikipedia allemande, public domain section.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*