Haut Moyen Age

Siebengebirge histoire, Haut Moyen Age, Henri VI
Henri VI

Le Haut Moyen Âge, c’est le temps des chevaliers médiévaux, de la poésie des troubadours, de l’art romanique et des châteaux forts médiévaux. Dans la vallée du Rhin, on trouve beaucoup de ruines ou même des châteaux forts médiévaux bien conservés. Dans les Siebengebirge, nous pouvons aujourd’hui visiter trois ruines des châteaux médiévaux: celles du Drachenfels, de la Löwenburg et de la Rosenau. Malheureusement, rien n’est resté du château fort médiéval sur la Wolkenburg.

Dans ce chapitre, on parle souvent du Saint Empire romain et de ses empereurs. Peut-être le concept du saint Empire Romain est difficile à comprendre. En effet, cet empire, qui se maintenait du Moyen Age jusqu’à sa dissolution dans le temps de Napoléon, était une institution unique dans l’histoire. Pour le comprendre un peu mieux, il faut penser de manière médiévale. Déjà Charlemagne avait suivi l’idée que l’Empire romain, après des siècles d’instabilité politique, revivait dans le Royaume franc, et que les rois francs étaient successeurs des empereurs romains. Quand Otton Ier fut couronné empereur en 962, il suivait cette tradition.

A ce temps, on parlait de « l’Empire romain », le préfixe « saint » n’était pas encore utilisé. Toutefois, l’idée de l’empire sacral existait depuis les principes: les connotations religieuses impliquèrent de défendre la chrétienté et le pape, mais aussi d’investir les évêques. Pour être couronné empereur par le pape, le roi devait se rendre à Rome. Souvent ceci fut plutôt campagne que fête, parce que le roi fut forcé à se battre contre les ducs et les villes rebelles en l’Italie du Nord, à résoudre des conflits etc.

La querelle des Investitures entre le roi Henri IV et le pape Grégoire VII mit fin au temps du royaume sacral. Frédéric 1er Barberousse (1152-1190) est l’épitomé de l’empereur médiéval, mais c’était précisément lui qui devait apprendre qu’après la Querelle des Investitures, les papes ne se soumettaient plus à l’autorité de l’empereur. Vers 1254, au milieu de la querelle avec le pape, le nom de Saint Empire romain apparut dans les chancelleries des Hohenstaufen.

Après la chute de Constantinople en 1453, il y avait seulement l’Hongrie entre l’Empire ottoman et le Saint Empire romain. A cette époque, on commença à l’appeler le Saint Empire romain de nation germanique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*