La guerre de Trente Ans

Siebengebirge histoire, les troupes de Wallenstein en guerre
Les troupes de Wallenstein en guerre

La Rhénanie au début du 17e siècle.  Au cours de la guerre de Cologne, de nombreux châteaux et villages sont détruits, la paix d’Augsbourg et la coexistence en paix des confessions sont violés, et les deux parties ont appelé des troupes étrangères dans le pays. Néamoins, notre région n’est pas au bout de ses peines.

Quelque 50 ans plus tard, la guerre de Trente Ans entre les pouvoirs Européennes éclate et laisse derrière elle un pays réduit en cendre et dépeuplé. En 1632, le général suédois Baudissin marche contre l’archidiocèse de Cologne. En 1633, d’abord les Suédois et ensuite les Espagnols occupent le château fort sur Mont Drachenfels, et des bandes de soldats – la plupart d’entre eux des mercenaires – font des dégâts dans les villages. Le château fort sur Mont Löwenburg est détruit aussi.

Des années de terreur suivent. Des armées de mercenaires défilent à travers le pays. Payé en retard ou pas du tout, ils volent, ils pillent et ils tuent. En 1638, Wolfgang Wilhelm, duc de Jülich-Clèves-Berg (1614-1653), écrit que dans le duché de Berg seulement un sixième des habitants ont survécu. A la fin de la guerre de Trente Ans, des régions entières sont en cendres et désertes. Non seulement la guerre, mais la famine et les épidémies ont tué d’innombrables personnes. En 1642, l’archevêque de Cologne fait détruire ce qui reste du château fort sur le Drachenfels. Le temps des châteaux forts est passé, ils ne peuvent plus résister aux armements modernes et ainsi leur maintenance devient trop chère. Le château fort sur Mont Wolkenburg, qui est abandonné depuis le 16e siècle, tombe en ruines.

En 1648 enfin la paix de Westphalie est faite à Münster et Osnabrück. Non seulement l’empereur, mais les princes participent aux négociations et obtiennent plus d’autonomie dans leurs territoires, ce qui signifie une perte de pouvoir de l’empereur. Après la guerre, l’Empire consiste de 300 comtés et duchés environ, et la carte politique est devenue une mosaïque.

Comme résultat des guerres, une nouvelle épidémie de peste rage en 1666.

La chasse aux sorcières

Un autre chapitre sombre de cette époque sont les chasses aux sorcières à travers de l’Empire. Dans les territoires des archevêques de Cologne et les comtes de Berg, des centaines de personnes sont arrêtés pour sorcellerie, torturés et condamnés à brûler sur le bûcher.

Un des combattants courageux contre l’injustice cruelle des procès de sorcellerie est le Dr Johannes Weyer, le médecin particulier du duc Guillaume de Jülich-Clèves-Berg. Protégé par le duc, le Dr Weyer accuse le tort et les cruautés de la chasse aux sorcières dans ses livres. Des années plus tard, le prêtre jésuite Friedrich Spee von Langenfeld lutte contre la chasse aux sorcières. Il est confesseur d’innombrables femmes et les accompagne au bûcher, et il accuse le tort et encore les cruautés. Tout le temps, il risque d’être accusé et brûlé lui-même.

Références

Les images historiques sont de la Wikipedia allemande, public domain section.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*