Revolution allemande de 1848

Siebengebirge historie, Rhénanie prussienne, révolution 1848
Berlin, Mars 1848

La révolution du février en France rend l’espoir aux démocrate en Allemagne. La misère sociale et la rage contre la politique de restauration déclenchent la révolution du Mars en 1848. Dans de nombreuses villes, les gens défilent dans les rues avec des drapeaux noir-rouge-or, exigeant l’unité nationale, la liberté de la presse, la liberté de réunion, l’armement du peuple et un parlement national allemand pour représenter tous les citoyens, et ne pas seulement les nobles. Cependant, la plupart des Allemands acceptent une monarchie constitutionnelle.

Pris par surprise, les monarques des états allemands petits et moyens cèdent. Le Bundestag relève la censure de la presse et déclare le noir-rouge-or comme drapeau national. A Vienne, le chancelier Metternich doit s’enfuir à Londres. A Berlin, le roi Frédéric-Guillaume IV est affligé, mais le 18 Mars, il promet une constitution et un gouvernement libéral pour son peuple. En Mars 1848, la révolution triomphe.

Pour la première fois, il y a des élections libres pour une Assemblée nationale pour l’Allemagne entière. L’entrée des parlementaires dans l’église Saint-Paul (Paulskirche) à Francfort le 18 mai 1848 est un grand jour. L’Assemblée nationale a des tâches énormes, mais sa position est faible dès le début, et elle n’a pas de pouvoir exécutif. Les princes avaient cédé pour le moment, et la plupart d’entre eux, en particulier les grandes puissances Prusse et l’Autriche, n’ont pas accepté la victoire de la révolution. Pendant que l’Assemblée nationale discute une nouvelle constitution, elle est dépassée par la réalité. Les combats continuent et à la fin de 1848, les anciennes puissances reconquièrent leurs territoires et leur puissance.

Quand au printemps 1849 l’Assemblée nationale adopte la constitution qui ferait de l’Allemagne une monarchie constitutionnelle et offre la couronne à Frédéric-Guillaume IV, il est trop tard. L’Assemblée nationale est forcée de se dissoudre en 1849.

Alors les révolutionnaires, avant tout en Saxe, Bade, Rhénanie, Westphalie et Palatine veulent forcer les princes d’adopter la constitution, les démocrates prennent les armes. Mais des troupes prussiennes sous le prince Guillaume vite écrasent les insurrections, ils tuent de nombreuses personnes en bataille et exécutent les vaincus.

Dans notre région, il y a aussi des clubs démocratiques. À l’Université de Bonn, le professeur Gottfried Kinkel de Bonn-Oberkassel et son étudiant Carl Schurz de Liblar deviennent amis .. et révolutionnaires. Dans la nuit du 10/11 mai 1849, ils marchent avec 120 citoyens vers l’arsenal de Siegburg pour y prendre les armes de la Landwehr (milice citoyenne), mais l’opération échoue. Puis Schurz et Kinkel se rendent à Bade pour joindre les révolutionnaires. Kinkel est blessé et capturé par les soldats prussiens, Schurz réussi à fuir au dernier moment.

En Juillet 1852, Carl Schurz émigre aux États-Unis où il est devient un grand homme d’État et ami du président Abraham Lincoln.

Références

Les images sont de la Wikipedia allemande, public domain section.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*