Château Drachenburg, Siebengebirge, Königswinter
Drachenfels, Wolkenburg, Nachtigallental

Point de départ Königswinter

Le Drachenfels est certainement la montagne la plus célèbre des Siebengebirge. Drachenfels, Wolkenburg et le Rhin, cela était toujours un motif de carte postale. Depuis les débuts du romantisme du Rhin et du tourisme rhénan, la randonnée « classique » vers les Drachenfels se retrouve sur tous les itinéraires.

Drachenfels, vue du Ölberg
Drachenfels, Wolkenburg, Nachtigallental

Drachenfels

Mont Drachenfels, en français le « rocher du dragon », est certainement la plus fameuse des Siebengebirge. Il a déjà inspiré des poètes tels que Lord Byron et Heinrich Heine. De nos jours, il attire de nombreux visiteurs chaque année.

Drachenfels et Wolkenburg, vue due Breiberg
Drachenfels, Wolkenburg, Nachtigallental

Wolkenburg

Les montagnes Drachenfels et Wolkenburg, reliées par une crête montagneuse plus basse, caractérisent l’image des Siebengebirge. On dit que le mont Wolkenburg (« château fort des nuages ») était autrefois la plus haute montagne de toutes.

Nachtigallental, Siebengebirge, Königswinter
Drachenfels, Wolkenburg, Nachtigallental

Nachtigallental

La vallée Nachtigallental s’étend entre la sortie de Königswinter à un carrefour en dessous du château Drachenburg. En français, c’est la vallée des Rossignols, et de toute évidence le nom romantique lui convient bien.