Au parc naturel les Siebengebirge

Nous sommes dans l’une des plus anciennes réserves naturelles d’Allemagne. Entendez-vous le ramage? Les randonneurs apprécient le paysage varié; de nombreux animaux et plantes menacés vivent ici.

Flore et faune

Outre les ânes du mont Drachenfels, la salamandre de feu est l’un des « points de repère » du Siebengebirge. Si vous avez de la chance, vous entendrez peut-être un rossignol dans la forêt, ou un martin-pêcheur vous survolera. Les grottes d’Ofenkaulen, où le tuf volcanique était autrefois exploité sous terre, sont aujourd’hui un lieu d’hivernage pour les chauves-souris. Si vous sortez de la réserve naturelle en direction du Rhin, vous pouvez entendre de loin les mouettes rieuses.

Il existe de nombreuses communautés forestières différentes dans le Siebengebirge. Tout d’abord, je ne suis pas botaniste, juste une randonneuse qui aime les arbres et les fleurs.

Protéger la nature

La sœur hêtre et le frère pic, Siebengebirge sauvagesHêtraies et nature sauvage
Si les Siebengebirge étaient nature sauvage, on y trouverait des hêtres partout. Autrefois, les hêtres couvraient une grande partie de l’Allemagne, mais aujourd’hui, il ne reste que sept pour cent de leur surface possible, et un peu plus de 5 % de ces hêtraies ont plus de 160 ans.

De nos jours, l’Europe centrale est un paysage culturel, densément peuplé et très urbanisé. Beaucoup d’animaux et de plantes ont disparu à jamais, et il ne nous reste guère de forêts vierges.

Aujourd’hui, l’Europe se préoccupe de protéger ce qu’il nous reste.Dans les Siebengebirge, de nombreux chemins mènent dans la nature sauvage. Aujourd’hui, environ 800 hectares du territoire sont nature sauvage, situés au premier lieu entre les montagnes Petersberg, Ölberg et Löwenburg. Ici, nous laissons la nature tranquille, les forêts peuvent croître et se décomposer dans une harmonie naturelle. Les hêtres peuvent vivre longtemps et atteindre 300 ans, et ici en pleine nature sauvage, ils ont la chance de vivre en paix. Ici, les vieux arbres peuvent se décomposer quand leur temps est venue, le bois mort n’est pas enlevé, et les pics peuvent se reproduire dans leurs creux en toute tranquillité. « Un abri pour la sœur hêtre et le frère pic », comme François d’Assise l’aurait dit, peut-etre.

Le parc naturel Siebengebirge est une réserve naturelle depuis longtemps. Aujourd’hui, de nombreuses plantes et d’animaux rares y ont trouvé leur abri, et il y a des règles strictes afin qu’ils puissent vivre en paix. Nous, les humains, nous y sommes les bienvenus si nous respectons les règles de conduite. C’est ainsi que pour nous, il y a des sentiers, des restaurants forestières et des refuges.

Origine volcanique et carrières

Enfin un peu d’histoire de la terre. Les Siebengebirge sont d’origine volcanique, et il a environ 30 millions d’années.

Les nombreuses carrières auraient presque détruit les Siebengebirge. Sur de vieilles photos, vous pouvez voir les blessures que les carrières avait infligées. C’est grâce au travail dévoué de l’association Verschönerungsverein für das Siebengebirge (VVS) que l’on a arrêté les carrières et reboisé les zones touchée. Enfin, aujourd’hui que cet endroit est si merveilleux aujourd’hui.

Géotope national Siebengebirge

En mai 2006, à l’issue d’un concours national, 77 objets en Allemagne ont reçu le titre de géotope national, entre eux les Siebengebirge.

Les carrières abandonnées peuvent être des géotopes aussi, car on y voit les les différentes formations rocheuses. Ainsi les personnes formées en géologie peuvent s’en servir pour comprendre comment une région s’est formée et ce qu’elle a vécu pendant des millions d’années. Dans les Siebengebirge, nous avons surtout la carrière abandonnée du mont Weilberg et les murs d’affleurement des montagnes Drachenfels et Wolkenburg.

À bientot!

Pourtant .. tout cela il faut le découvrir vous-mêmes, ces pages-ci ne sont qu’une invitation. Et si vous faites votre promenade, n’oubliez pas de visiter le Naturparkhaus, la Maison de la Nature du VVS! Vous la trouvez tout près du Margarethenhof, sur la colline du nom Margarethenhöhe, Löwenburger Straße.

www.naturpark-siebengebirge.de

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*