Vue du Ölberg

A la découverte des Siebengebirge, vallée du Rhin

Avec plus de 40 collines et vallées, le parc naturel de Siebengebirge à Königswinter et Bad Honnef au Rhin est un lieu magnifique, un petit coin de paradis à la porte d’entrée des locaux ou de l’embarcadère des bateaux sur le Rhin. Pourtant, les Siebengebirge sont une région à l’histoire mouvementée. Les nombreuses carrières auraient presque détruit les Siebengebirge, aujourd’hui de nombreux animaux et plantes menacés y vivent. Vous pouvez visiter trois ruines de châteaux-forts médiévaux: Drachenfels, Löwenburg et Rosenau. Dans les contes de Siebengebirge, vous rencontrerez des dragons vifs d’esprit, des chevaliers et leurs dames, le moine d’Heisterbach et d'autres personnages légendaires.

Montagnes et vallées

Nachtigallental, Siebengebirge, Königswinter
Drachenfels, Wolkenburg, Nachtigallental

Nachtigallental

La vallée Nachtigallental s’étend entre la sortie de Königswinter à un carrefour en dessous du château Drachenburg. En français, c’est la vallée des Rossignols, et de toute évidence le nom romantique lui convient bien.

Montagnes et vallées

Drachenfels, vue du Ölberg
Drachenfels, Wolkenburg, Nachtigallental

Drachenfels

Mont Drachenfels, en français le « rocher du dragon », est certainement la plus fameuse des Siebengebirge. Il a déjà inspiré des poètes tels que Lord Byron et Heinrich Heine. De nos jours, il attire de nombreux visiteurs chaque année.

Châteaux forts médiévaux

Château fort Löwenburg, blason
Chateaux forts médiévaux

Château fort Löwenburg

L’histoire mouvementée du château fort médiéval Löwenburg, construit vers 1200, détruit pendant la guerre de Trente Ans vers 1638. De là-haut, vous avez une vue magnifique sur la vallée du Rhin et les autres collines.

Parc Naturel

La sœur hêtre et le frère pic, Siebengebirge sauvages
Parc naturel

Les Siebengebirge sauvages

Dans une grande partie des Siebengebirge, les forêts avec leurs plantes et leurs animaux sont nature sauvage. Là, nous la laissons tranquille, et en faisant ceci, nous rendons beaucoup à la nature ainsi qu’à nous-mêmes.

Légendes

Contes des Siebengebirge, les sept géants
Contes

Les Sept Géants

Cette légende traditionnelle à propos des sept géants pourrait expliquer comment les Siebengebirge, les sept montagnes, sont nées. Les Siebengebirge sont d’origine volcaniques, aujourd’hui nous le savons bien.

Histoire

Siebengebirge histoire, temps de Napoléon
Époque française

Temps de Napoléon

« L’époque française » a façonné notre région, à l’époque le Grand-Duché de Berg. Le « Code civil » ou « Code Napoléon » était en application au-delà de son règne. Ce n’est qu’on 1900 que le code civil allemand l’a remplacé.

Attachés à notre patrie, ouverts sur le monde et tolérants
L'amour pour notre patrie et le cosmopolitisme ont façonné notre région depuis l'époque des Romains et des Ubiens - même si les semeurs de haine et les populistes veulent nous faire croire le contraire. Mon "Dragon du Rhin" s'inscrit dans cette tradition.

Une rencontre avec des dragons et des chevaliers

Si vous traversez les Siebengebirge aujourd’hui, vous n’allez pas rencontrer de dragons cracheurs feu. Comment pourraient-ils, après tout, nous sommes au milieu d’un parc naturel. Mais vous les sentirez. Les dragons symbolisent la confiance en nous-mêmes, que nous pouvons faire avances les choses, même si nous devons nous surpasser. Espérons que vous allez rencontrer un dragon lors de votre randonnée à travers les Siebengebirge!

"Sois juste et droit pour être aimé de Dieu. Protège les innocents, et garde-toi du mal."
De "Kingdom of Heaven"

Les chevaliers ne sont pas une relique du Moyen Âge que l’on fait ressortir uniquement pour les fêtes costumées. Être un chevalier, c’est avant tout une attitude, on demande à soi-même de faire de son mieux. Presque tous les jours, nous rencontrons des gens égoïstes qui ne voient qu'eux-mêmes et leurs propres intérêts, et des personnes intolérantes qui n’acceptent pas l’opinion d’autrui mais l'engueulent et lui reprochent de ne pas avoir toute sa tête. Sur l’internet, sous couvert de l’anonymat, la langue souvent devient abusive. On ne donne plus des arguments, mais on diffame les autres. Partout autour de nous on voit des ordures, jetés dans la rue ou le sentier.

Un chevalier d’aujourd’hui interviendrait plutôt que de tolérer un langage grossier et des brimades. Lui, ou elle, rangerait les morceaux brisés ou les ordures avant que les enfants et les animaux n'arrivent et se blessent. En bref, un peu plus de chevalerie nous ferait bien à nous tous!