Liba du Ölberg

Contes des Siebengebirge, Liba du Ölberg
Un chevalier villain

Cette légende se rapporte a un événement historique, le meurtre de l’Archevêque Engelbert I de Cologne, le 7 novembre 1225. Cependent, il n’y avait pas de château fort au sommet du mont Ölberg.

Kunibert, le comte du Ölberg, était en guerre avec Engelbert, l’archevêque de Cologne. Celui-ci était ambitieux et agrandissait ses territoires alors que Kunibert voulait devenir lui-même l’homme le plus puissant de la région. Par contre Liba, sa jeune et belle fille, était amoureuse de Werner, le neveu de l’archevêque.

Werner a convaincu son oncle de faire le premier pas pour terminer la guerre. C’est ainsi qu’Engelbert a offert la paix au comte, mais on l’a chassé honteusement. Pire encore, Kunibert a fait un complot maligne. Il arassemblé quelques chevaliers dégénérés autour de lui, et ils se sont mis aux aguets de l’archevêque et l’ont tué.

Les autres chevaliers étaient choqués par ce crime et se sont décidés à punir Kunibert et ses complices. Ensemble ils sont partis pour mont Ölberg et ont mis feu au château fort de Kunibert. Liba est morte dans les bras de son père, et Werner, tout désespéré, s’est fait moine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*