Löwenburg

Ruine du château fort médiéval Löwenburg, Siebengebirge, Königswinter
Ruine du château fort médiéval Löwenburg

Mont Löwenburg, une des sept montagnes « classiques », est situé sur le territoire de la ville Bad Honnef. Dans les armoiries de Bad Honnef, on trouve les armoiries des seigneurs médiévaux de Löwenburg. C’est un long chemin jusqu’au sommet, mais il vaut bien la peine.

Au sommet

D’en haut, vous avez une vue magnifique sur la vallée du Rhin et les autres montagnes. On se sent presque comme le seigneur d’un château.

Je vous souhaite que vous puissiez voir le brouillard s’éclaircir, et la splendeur du dent-de-lion et d’autres fleurs en été. On peut visiter la ruine du château fort médiéval au sommet, également appelé Löwenburg.

Même les jours de grand froid, une visite au château fort Löwenburg est une expérience unique, tant que que la route est en bon état. On est reconnaissant pour les chaussures robustes et ses vêtements coupe-vent qu l’on porte. Les gens simples du Moyen Âge n’avaient pas tout cela. Imaginons l’hiver au château fort, où le vent sifflait à travers les fissures et il n’y avait pas de chauffage sauf dans les chambres du seigneur et sa famille. C’était dur pour les habitants.

Le château fort des comtes de Sayn

Vous pouvez visiter les ruines du château médiéval du même nom. C’était le comte Henri II de Sayn qui a fait construire le château fort autour de 1200. Au début, le château fort était petit. A cette époque-là, une guerre pour le thrône du Saint Empire romanique rageait en Allemagne entre Otton IV de la famille Welf et Plantagenêt et Philippe de Souabe de la famille des Hohenstaufen. Comme Cologne est la ville d’Otton, la Rhénanie était dévastée.

En outre, une querelle farouche rageait entre les Comtes de Sayn, partisans d’Otton, et Dietrich de Landsberg, partisan des Hohenstaufen. Seulement le mariage entre le comte Heinrich III de Sayn et Mechthild de Landsberg quelques ans plus tard a mis fin à cette querelle. Ce mariage a apporté au comte de vastes terres et l’ascension vers la haute noblesse. Sa position de pouvoir lui a certainement sauvé la vie lorsqu’il a été accusé d’hérésie en 1233.

Article détaillé : château fort Löwenburg
Vous pouvez en lire plus sur le château fort au sommet du mont Löwenburg au Moyen Âge plein et au Moyen Âge tardif dans le chapitre « châteaux forts ».
Château fort Löwenburg

Guide des noms allemands
Löwenburg, féminin en allemand, château des lions, ou mieux: château fort aussi fort que les lions. Le château fort Löwenburg était une forteresse frontalière des comtes de Sayn, construite pendant une période de troubles, de sorte qu’ils ont probablement nommé la montagne et leur château fort d’après leur animal héraldique, le lion, en guise d’avertissement aux voisins territoriaux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*