Reitersdorf

Château fort Reitersdorf
Château fort Reitersdorf

Au pied des Siebengebirge à Bad Honnef, dans le parc Reitersdorf tout près du Rhin, se trouvent les ruines du château fort Reitersdorf.

Le comte Johann Ier

Ce château fort était construit vers 1270 par le comte Johann Ier de Heinsberg, seigneur de Löwenburg. Il venait d’hériter le château fort au sommet du mont Löwenburg et des terrains autour du château (Bad Honnef). Mais il était en conflit avec le comte de Wolkenburg, les chevaliers de l’ordre teutonique de la commanderie Ramersdorf tout près, et un officier de l’archevêché de Cologne. On l’a chassé de son château fort et de ses terrains.

Alors Johann a commencé à construire le petit château fort Reitersdorf, au bord du Rhin. Au début, ce n’était qu’une simple maison-tour. Nous savons peu sur ces années de querelles et de conflits armés. En outre, les fragments d’information ne nous donnent pas une image complète. Peut-être Johann a fait construire le château fort Reitersdorf comme substitue pour le château fort Löwenburg.

Finalement, l’archevêque de Cologne, Engelbert von Falkenburg, est parvenu à régler le conflit. C’est ainsi que Johann a pu s’installer dans son château fort Löwenburg et s’appeler à juste titre « seigneur de Löwenburg ».

Reitersdorf fortifié

Après la défaite de l’archevêque de Cologne et de ses alliés à la bataille de Worringen en 1288, Johann était vassal involontaire du comte de Jülich. Il a du lui transférer le château fort Reitersdorf. Alors le comte de Jülich a fait agrandir et fortifier la petite maison-tour. Grâce à ses efforts, Reitersdorf devenait un château fort entouré d’eau, avec des murs solides, des tours d’angle et un avant-château. Toutefois, c’était une épine dans le pied de l’archevêque de Cologne vaincu.

Les fils de Johann 1er

Johann Ier s’est marié deux fois, et il a deux fils issus des deux mariages. À sa mort en 1306, son fils Heinrich Ier, issue du premier mariage, est devenu seigneur de Löwenburg (1306-1343).

Après la mort soudaine de l’empereur romain Henri VII en Italie en 1313, il y avait une double élection. La majorité des princes électeurs ont voté pour Louis IV de la maison de Wittelsbach, comte palatin en exercice. La minorité des princes electeurs, entre eux l’archevêque de Cologne, Heinrich II von Virneburg, ont voté pour le Habsbourg Frédéric « le Bel ». Une fois de plus, une double élection a mené à une guerre.

Guerre pour le trône et destruction

La guerre pour le trône a séparé la famille des seigneurs de Löwenburg. Heinrich Ier était partisan de l’archevêque, donc de Frédéric, son demi-frère Johann II, issu du second mariage de son père, était partisan du comte de Jülich et donc de Louis. Le château fort Reitersdorf appartenait à Johann II. Une fois de plus, notre région a été dévastée par une guerre, les fermes et les maisons de l’ennemi ont été détruites et les gens n’avaient plus d’aliments.

À cette époque, le château fort Reitersdorf a été détruit.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*