Wolkenburg

Les montagnes Drachenfels et Wolkenburg, reliées par une crête montagneuse plus basse, caractérisent l’image des Siebengebirge. On dit que le mont Wolkenburg (« château fort des nuages ») était autrefois la plus haute montagne de toutes.

Mais au fil des siècles, on l’a utilisé comme carrière, c’est ainsi que sa forme originale s’est perdue. La fine latite était parfaite pour les façades des bâtiments baroques et rococo représentatifs, c’est pourquoi des tailleurs de pierre ambitieux l’ont demandée. Aujourd’hui, le Wolkenburg est haut de 324 mètres, ce qui en fait une simple colline.

Le château fort Wolkenburg

Il ne reste rien non plus du château fort médiéval situé au sommet du mont Wolkenburg. Et pourtant, au Moyen-Âge, le château fort, avec l’Amt de Wolkenburg (un type de division administrative)’ de l’archevêque devait être l’un des plus puissants sur le Rhin. Aujourd’hui, nous n’avons qu’une épure qui nous en donne au moins une idée.

Pourtant, ce château fort, construit en 1118 par l’Archevêque de Cologne Friedrich I von Schwarzenberg, était le plus fort dans la région. En 1146, à la veille de la deuxième croisade quand on persécutait de nouveau les juifs, l’Archevêque leur a offert abri sur son château fort Wolkenburg. A partir du 15e siècle, le château fort était abandonné et tombait en ruines.

À l’époque de la dynastie des Saliens, les archevêques de Cologne étaient des hommes puissants dans le Saint Empire romain et dans notre région. L’archevêque Friedrich Ier de Schwarzenburg (1100-1131) a sécurisé le sud de l’archevêché en construisant plusieurs fortifications, dont le château de Wolkenburg en 1118 et le château de Rolandseck de l’autre côté du Rhin. L’archevêque lui-même aimait venir ici, et il y est meurt.

Aujourd’hui nous n’avons plus de ruines, mais nous avons des chemins et sentiers magnifiques autour de Mont Wolkenburg. Jouissez-les!

Comtes de Wolkenburg

Le château fort était une forteresse des archevêques de Cologne dans notre région, et les comtes étaient leurs vassaux. Malheureusement, nous savons peu à leur sujets.

Le comte Ludwig de Wolkenburg apparait dans les sources historiques. Dans les années 1280, une querelle a éclaté au sujet de la succession au duché de Limbourg. Par la suite, en raison des nombreux conflits d’intérêts, elle s’est tranformée en guerre régionale. Au début de l’année 1288, la Rhénanie est devenue le principal lieu de guerre.

Enfin, la bataille décisive a eu lieu à Worringen au bord du Rhin, tout près de Cologne. Parmi les 9.000 combattants, aussi l’archevêque de Cologne et le comte de Berg se sont affrontés. Comme vassaux de l’archevêque, les comtes de Drachenfels, Löwenburg et Wolkenburg le sont suivi en bataille.

Le parti de l’archevêque a subi une défaite dévastatrice, l’archevêque lui-même et les comtes ont été faits prisonniers. Après leur libération le compte Ludwig était un vassaux involuntaires du comte de Berg.

Le château fort gagé

Les hostilités entre les archevêques de Cologne et les comtes, à partir de 1380 les ducs de Berg se poursuivaient tout au long du Moyen Âge tardif. Surtout l’archevêque Dietrich von Moers (1414-1463) ne cessait pas d’attaquer ses voisins afin de leur imposer sa suprématie. Pourtant, l’archevêché était en crise permanente et les fonds de l’archevêque ont vite eté épuisés.

Alors Dietrich a demandé de l’argent à plusieurs reprises au burgrave Godart du Drachenfels. Celui-ci était non seulement un vassal fidèle, mais aussi un vassal riche. La trachyte du mont Drachenfels qu’il vendait pour construire la cathédrale de Cologne, l’avait rendu riche. Au fil des ans, une somme énorme s’était accumulée. Enfin, en 1425, l’archeveque a dû lui mettre en gage la montagne Wolkenburg avec le château fort au-dessus, ainsi que le village de Königswinter.

Le château fort en ruines

Nous savons peu de choses sur la suite de l’histoire du château fort. De toute évidence, on l’avait quitté et laissé tomber en ruine. Peu avant le début de la guerre de Trente Ans (1618-1648), il n’y avait que des ruines.

Guide des noms allemands
Wolkenburg, féminin en allemand, château des nuages, ou mieux: château fort si haut qu’il touche aux nuages. Comme nous l’avons dit, mont Wolkenburg était autrefois la plus haute montagne des Siebengebirge.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*