Moyen Âge Central

Europe, Bouvines 1214
Europe, Bouvines 1214

Les ruines des châteaux de Drachenfels, Löwenburg et Rosenau, l’abbaye de Heisterbach et les ruines de l’église de Petersberg dans les Siebengebirge nous rappellent le Moyen Âge.

C’était le temps des chevaliers médiévaux, de la poésie des troubadours, de l’art romanique et des châteaux- forts médiévaux. Malheureusement, rien n’est resté du château-fort médiéval sur la Wolkenburg.

Siebengebirge histoire, Haut Moyen Age, dynastie des Saxons et Saliens
Ruine médiévale Wolkenburg

Le temps des Ottoniens et Saliens

C’est sous la dynastie des Ottoniens que l’empire s’est formée à partir de l’ancien royaume oriental carolingien. Vers 900, la Rhénanie faisait part du duché de Lorraine situé à l’ouest de la Franconie orientale. Pourtant, les rois de la Franconie occidentale et orientale se disputaient à son sujet. En 925, Henri 1ᵉʳ a été reconnu roi de Lorraine et le duché est passé définitivement du côté de l’empire de l’Ouest. Par la suite, son fils Otton 1ᵉʳ est devenu le plus puissant souverain de l’Occident.

Tout d’abord, il faut dire que les rois Saliens nous ont donné les grandes cathédrales impériales de Spire, Worms et Mayence. Aussi à Cologne on a construit des églises romanes, Saint-Georges (St. Georg) et Sainte-Marie-du-Capitole (St. Maria im Kapitol) avec son chœur en plan de trèfle.

Les archevêques de Cologne étaient des hommes fort puissants dans l’empire et dans notre région. En 1118, ils ont fait construire le château fort au sommet du Mont Wolkenburg, le premier château-fort dans les Siebengebirge.

En savoir plus

Le temps des Hohenstaufen

Frédéric Barberousse, Henri VI, qui a capturé le croisé Richard Cœur de Lion, et enfin Frédéric II dans les lointaines Pouilles. À l’époque des Hohenstaufen, nous rencontrons les noms les plus célèbres du Moyen Âge central. Nous y rencontrons aussi le neveu de Richard, Otton IV, Plantagenêt par sa mère et Guelph par son père. C’était une époque mouvementée.

En ce temps-là, on a construit les châteaux-forts au sommet des montagnes Drachenfels, Löwenburg et Rosenau ainsi que l’abbaye de Heisterbach. C’est ainsi que le Moyen Âge est toujours présent dans les Siebengebirge.

En savoir plus

Un coup d’œil au-delà de la Rhénanie
Vers la fin du 9e siècle, il y avait un royaume Franc de l’ouest, la future France, et un royaume de l’est, la future Allemagne. Tandis qu’au royaume de l’ouest les Capétiens directs régnaient jusqu’au Moyen Âge tardif, ils disparaissaient au royaume de l’est. Ici c’étaient d’abord les rois saxons et puis les rois saliens qui régnaient.

Enfin, à l’époque des Hohenstaufen, la carte politique de l’Europe était bien différente. En Italie du Sud et en Sicile, les Normands avaient établi leur royaume. La France était très disputée. Alors que le roi Louis à Paris ne régnait que sur l’Île de France et les territoires voisins, la majeure partie de l’ouest appartenait aux Plantagenêts anglo-normands. C’était l’Empire angevin (1154-1214) du roi Henri II d’Angleterre et de sa femme Aliénor d’Aquitaine. Par la suite, c’était de patrie de leur fils Richard Iᵉʳ Cœur de Lion et aussi leur grand-fils, Otton IV. Ils avaient tous le français comme langue maternelle, étaient influencés par la culture et aimaient l’Aquitaine, Poitou et la Normandie. Pourtant, sur le plan politique, ils étaient des opposants.

Moyen Âge
Moyen Âge central intro | Rois saxons et saliens | Dynastie de Hohenstaufen | Moyen Âge tardif

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*