Nachtigallental

Nachtigallental, Siebengebirge, Königswinter
Nachtigallental

La vallée Nachtigallental s’étend entre la sortie de Königswinter à un carrefour en dessous du château Drachenburg. En français, c’est la vallée des Rossignols, et de toute évidence le nom romantique lui convient bien.

Ici, vous êtes en pleine vallée « Siefen ». C’est le mot allemand pour désigner nos vallées étroites, humides, en forme de V, avec leurs petits ruisseaux si typiques du Siebengebirge.

Pour y aller, d’abord montez la rue Bahnhofstraße à Königswinter jusqu’au but. Ensuite vous passez sous la voie rapide B42 et vous y êtes arrivés. C’est comme une autre monde plus calme et plus joyeux.

Le sentier chemin de randonnée dessine de nombreux courbes, à côté du sentier un ruisseau clapote et les oiseaux chantent. Au but du sentier à travers de la vallée des Rossignol, vous verrez déjà voir le château Drachenburg, puis les ruines du château fort au sommet du Drachenfels.

Selon une légende, ce nom se réfère à un événement du Moyen Age.

Saint Bernard et les rossignols

A cette époque-là, Saint Bernard de Clairvaux, le fameux cistercien, a visité le monastère de Himmerod qui faisait part de sa communauté. Il s’est énervé à cause du chant des rossignols. Pire encore, il s’est fâché contre eux et a vociféré jusqu’à ce que les oiseaux sont partis. Par la suite, ils sont émigrés dans une vallée dans les Siebengebirges, qui depuis cette date-là est nommé « la vallée des rossignols ».

Le Saint Bernard est rentré à Clairvaux, mais la musique est restée. Un monument nous rappelle Willi Ostermann – écrivain, compositeur et chanteur rhénan. La vallée des rossignols est un paradis pour les oiseaux.

De Höll

Quand j’étais enfant, j’y jouais souvent. En été, nous prenions un raccourci par la vallée des rossignols pour aller à la piscine sur les collines, le Lemmerzbad, en hiver nous apportions nos luges. Cela nous faisait particulièrement plaisir d’aller au luge par un autre chemin qui va parallèle à la vallée des rossignols, celui-ci appelé « de Höll », en français « l’enfer ». Voyez ces parois rocheuses!

Le guide des noms vous explique les noms allemands.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*