Seconde Guerre Mondiale

Cologne, 1945
Cologne, 1945

Dans les Siebengebirge, la reforestation au Mont Ofenkaulberg cache des souvenirs douloureux. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, des travailleurs forcés ont travaillé dans la mine abandonnée Ofenkaulen, puis les gens ont cherché à s’y abriter des raids aériens.

Allemagne, 1939. L’accord de Munich n’avait aucune valeur. En 1939, des troupes allemandes ont envahi Prague, puis en septembre Varsovie. En conséquence, la Grande-Bretagne et la France ont déclaré la guerre à l’Allemagne.

La Seconde Guerre mondiale était encore plus dévastatrice que la première ; elle ravageait entre 1939 et 1945 et affectait la population civile plus que tout autre guerre auparavant. Environ 62 millions de personnes, dont une majorité de civils, ont été tués.

Une justice du sang

Dans le Troisième Reich, la terreur et la violence régnaient, soutenues par une justice du sang. Le régime Nazi a tué plus de 70 000 malades et personnes âgées. En 1942, la conférence de Wannsee à Berlin a sanctionné la « solution finale à la question juive ». Alors des millions de personnes, principalement des juifs, mais aussi d’innombrables Tsiganes, des Slaves et d’autres groupes ethniques ont été arrêtés, déportés et tués dans les camps de concentration en Europe de l’Est. Une opposition légale ou même la résistance ouverte était impossible, et ceux qui s’opposaient au régime nazi risquaient leur vie. Parmi eux étaient Hans et Sophie Scholl de la Rose Blanche, exécutés en 1943. Le 20 juillet 1944, l’attentat de Claus Graf Schenk von Stauffenberg pour tuer Hitler a avorté. La même nuit, on l’a exécuté ainsi que les autres conspirateurs.

Ofenkaulen

En 1944, on a transféré une partie de l’industrie de l’armement dans la mine abandonnée Ofenkaulen. Ici des déportés du travail russes et polonais ont dû fabriquer des pompes à injection pour des avions de combat. En février et mars 1945, des gens de Königswinter se sont mis à l’abri des raids aériens dans la mine abandonnée.

La défaite

Le 6 juin 1944, D-Day, des troupes américaines, britanniques et canadiennes ont débarqué en Normandie, France. À mi-janvier 1945, l’Armée rouge a envahi la Prusse orientale, par conséquent des milliers de réfugiés ont cherché abri à l’intérieur de l’Allemagne.

Le 7 mars 1945, près de Remagen, les troupes américaines ont traversé le Rhin. À la fin d’avril 1945, la situation de l’Allemagne était sans espoir. Les forces soviétiques et polonaises ont pris Berlin. Hitler s’est suicidé. Enfin, Le 7/8 mai, l’Allemagne a signé la capitulation.

Après la guerre

Du 7 juillet au 2 août 1945, la dernière des conférences de guerre a eu lieu au château Cecilienhof à Potsdam. Les puissances victorieuses, la Grande-Bretagne, la France, les États-Unis et l’Union soviétique ont occupé l’Allemagne. Leurs systèmes politiques différents influençaient leur politique envers l’Allemagne. Les zones occupées par les Anglais, les Français et les Américains sont devenues un pays démocratique, la future République Fédérale d’Allemagne. Les chefs des secteurs ont formé le « Conseil de contrôle allié ». En 1947, les Länder de Rhénanie du Nord-Westphalie, Basse-Saxe, Schleswig-Holstein et la ville-État de Hambourg ont été créés.

Beaucoup de villes étaient détruites par les bombes, et de nombreux villages étaient en cendres. Les gens avaient très peu à manger, et de nombreuses maisons étaient gravement endommagées. Il n’y avait ni d’eau courante ni d’électricité ni de télécommunication. Les rues et routes étaient détruites, les hôpitaux surpeuplés.

Recommencer à zéro

Alors l’Allemagne a dû tout recommencer à zéro. L’armement et la guerre avaient détruit l’économie allemande et la valeur du Reichsmark était en chute libre. La « monnaie valide », c’étaient des cigarettes américaines. Par ordre des Alliés, dans de nombreuses usines, non seulement dans l’industrie de l’armement, on a démonté les machines et les a emmenées à l’étranger. D’autres usines restaient en cendres. Pourtant, l’économie allemande ne produisait pas assez de revenus pour payer les denrées alimentaires importées. C’est alors que le plan Marshall, le Programme de rétablissement européen, a aidé 16 pays européens.

Enfin, les États-Unis et la Grande-Bretagne ont regroupé leurs zones d’occupations en créant la Bizone. Le 3 juin 1948, la zone française (sans la Sarre) a rejoint la Bizone, la Trizone a été formée. Pendant le carnaval, les Rhénans ont chanté : « Nous sommes les indigènes de la Trizonesie ». Plus tard, le directeur de l’administration de l’économie Ludwig Erhard a mis en place une réforme économique, la monnaie Deutsche Mark est née le 20 juin 1948.

La guerre froide

Au même temps, il était évident que le Conseil de contrôle allait échouer. Tandis que les puissances occidentales négociaient l’unification de leurs zones d’occupation, l’Union soviétique a quitté le Conseil en mars 1948.

Par la suite, l’Union soviétique a bloqué toutes les routes, les chemins de fer et les voies navigables par lesquels les marchandises arrivaient à Berlin. Pourtant, des avions américains et britanniques ont transporté des vivres, du matériel et des matières premières pour les Berlinois. Grâce aux « bombardiers de raisins secs » et leur grande discipline, les Berlinois ont survécu l’hiver 1948-1949. Enfin, en mai 1949, les Soviétiques ont levé le blocus. Pourtant, la séparation et la « guerre froid e» étaient là. « Un rideau de fer s’est abattu à travers le continent » a dit Winston Churchill.

En 1949, afin de créer un État allemand fort, les autorités occidentales ont décidé de remplacer la trizone par la République fédérale d’Allemagne (RFA). De plus, ils ont installé une Haute Commission Alliée qui supervisait son développement. Alors les Soviétiques ont transformé la partie orientale qu’ils occupaient en République démocratique allemande (RDA). Désormais, l’Allemagne était un pays divisé.

XXe siècle
Le court XXe siècle | La Grande Guerre | Révolution allemande de 1918/19 | Occupation de la Rhénanie | République de Weimar | Allemagne Nazie | Seconde Guerre Mondiale | République fédérale d’Allemagne

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*